Tempête Porte des Lilas

Des p’tits trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous…..Ahhhhhh, merci Marianne, quelle bonne idée tes neurones ont eu en te mettant cette chanson de Gainsbourg dans la tête ! voilà un joli titre pour mon nouveau châle !

Plein de petits trous agrémentent ce châle doudou et tout léger de forme un peu bizarroïde, commencé avec une bande de point mousse, j’avais une idée en tête et comme souvent dans mes créations, elle a évolué au fur et à mesure pour finir en triangle un peu asymétrique.

À peine aperçu sur mes épaule lors d’un apéro-tricot (ça, je vous en parlerai bientôt, ici à Avignon, on boit des bières en tricotant tous les 15 jours…), Marianne a bondi en disant « je le veux » ! Ouiiiii, tu seras ma knit-testeuse ! Vous pouvez courir admirer sa version !

petit édit : Marianne dit l’avoir vu lors d’un concert de pianos (oui, un s à piano car il y en avait 2) que nous avions organisé à l’aube ou presque sur la place du Palais des Papes, ben ça…je croyais que c’était au pub…bon, faut dire que l’on se voit souvent…J’avais peut-être bu trop de bières ce jour là, hum, hum…

Bon, bon, ce n’est pas le tout d’inventer des modèles, il faut les écrire proprement, les traduire en anglais et faire évidemment des photos sympas, c’est là que cela se corse, car le jour où tout est prêt, où le chéri est dispo, gniiiiiiii, le mistral décide de faire des siennes et pas dans la demi-mesure, celles qui vivent sous ses assauts me comprendront !

   

   

 ……..

Nous finissons par plier et battre en retraire

Ouf, ça décoiffe carrément !!

Retour dans mon atelier, quelques bouts de scotch m’aideront bien hum, hum :

Châle Porte des Lilas

2 écheveaux de Malabrigo Lace couleur Azul profundo
aiguilles n° 4

douceur absolue

4,00 € en français & in english

re-édit : non, non, je n’oublie pas le Picpus, je m’aplatis en excuse surtout pour une adorable qui m’envoie des bisous à la violette !

Nouveau départ

Comment commencer ? je tourne en rond sur mon clavier pour introduire ce tout premier billet… Pas facile après avoir déserté la blogo pendant des mois, hum, hum, alors je vous dis tout simplement bienvenue dans mon nouvel univers.

Quel chantier ! Il a fallu déblayer, repeindre (beaucoup), s’arracher un peu les cheveux, se décider à ouvrir les portes en laissant quelques pièces en jachère le temps d’affiner des tas de codes…

Cléonis  ?
C’est un prénom masculin. Juste parce que qu’un couple de mes ancêtres eût deux enfants, une fille et un garçon. ils furent tous les deux prénommés en homonyme : Cléonis(se).
J’adore cette histoire et j’adore ce prénom, voilà tout.

Je publierai sur ce blog aussi bien mes créations que mes interprétations, il y aura aussi des tutos tricot et couture et peut-être parfois mes états d’âme, mais promis, je ne vous casserai pas (trop) les pieds, huh, huh !

Alors, alors, depuis tous ces mois d’absence, j’ai commis quelques petites choses, je vous montre pour l’instant des modèles venant d’autres créateurs, les miens n’étant pas encore tout à fait finalisés (je suis en pleine écriture, traduction, photos…)

En voici un premier en guise d’ouverture :

La chaleur du sud ne m’a arrêtée pour tricoter comme une folle, je n’ai fait qu’une seule chose « légère » en soie et coton. Voici d’abord mon Sothia, merveilleux châle immense, qui s’est imposé à moi après l’avoir vu chez Mademoiselle C (Knit Cat’s est son blog,) rapide à faire pour la partie rayée et looooongue pour les côtes, surtout la dernière partie, près de 800 m….J’ai tenu bon et aucun regret, il est parfait ! Petit conseil : tricotez surtout votre première m de chaque rang lâche, très lâche, ne tirez pas sur le fil de la couleur précédente, sinon, gare à la bordure qui tire !

2 pelotes d’alpaga Drops couleur Rouge
25 gr de Samarkand Holstgarn couleur Clay
aiguille n° 4
un zeste de patience

Et vous ne le croirez jamais, mais…..j’ai fait de l’expérimental :  une jolie nouvelle machine à laver très pro, très nickel, très allemande quoi, est venue remplacer ma vieille qui rendait l’âme. Oh ! programme « lavage main » ooooohh ! Mon châle fit le test qui se révéla totalement crash, gloups…….feutré il est !

Jamais alpaga
à la machine tu ne mettras

Édit du 30/11/2011 :

Je cafouille un peu pour mes réponses à vos adorables commentaires, donc soit c’est en réponse  dans les coms, soit dans votre boite mail perso ! Je pense qu’à partir de maintenant, je répondrai directement dans les coms, cela peut servir aussi aux autres de temps en temps, alors inscrivez-vous aux coms si vous en laissez un…