Au vert

Un petit week-end dans la campagne provençale m’a permis de prendre en photo un petit gilet tombé de mes aiguilles il y a déjà quelque temps.

L’année dernière, j’ai complètement craqué sur un abonnement de 3 mois au club de ma laine chérie : Madelinetosh, un vrai bonheur, l’impression de recevoir un cadeau à chaque fois que mon gentil facteur franchit ma porte, hihi !

À chaque fois, ce fut la surprise pour les coloris car lors de cet abonnement, on choisit une gamme de couleur (denses, naturelles ou claires), on sait seulement la qualité de laine qui arrivera…

J’ai donc reçu parmi d’autres, 3 écheveaux de Sport, couleur Jasper spécialement teinte pour le club, wouahhhh, elle est introuvable maintenant ! C’est un vert mâtiné de bruns clairs et de turquoise, trop trop joli et ce que j’aime, c’est que selon la lumière, les couleurs de Madeline vibrent et sont changeantes, vous avez donc droit à toute une série de photos !

À l’ombre :

Au soleil :

Gilet Vanadium de Lisa Mutch
3 écheveaux de Madelinetosh Sport
aiguilles circulaires n° 3,75

Cerise sur le gâteau pour les réfractaires à l’anglais : version française disponible !!!

Un vrai pied à tricoter, mes manches sont plus courtes car pas assez de laine…

Vous avez peut-être remarqué de jolies petites breloques dans mes cheveux et à mes oreilles, il s’agit de ravissantes créations de Lucie Tales, fille adorable bourrée de talent, qui réalise tous ses bijoux elle-même, j’ai là aussi craqué sur ces boucles :

Et ces épingles à chignon (ben voui, mes cheveux poussent et ils réclamaient à grands cris de quoi les habiller, hum, hum) :

Bannière de Lucie Tales

Je vous recommande chaudement de faire un tour sur son blog et du coup, de lire son article de jeudi qui défend la place des vrais créateurs dans la boutique Etsy qui commence à être envahie de pseudos-trucs sortis d’usine….

Bon week-end à tous et moi, je refile à la campagne !

Brrrrrr

Un petit tricot pour adoucir les températures frisquettes de ce printemps paresseux, je ne sais pas si vous vous gelez les mains le matin, mais moi si !

Une paire de mitaines toutes douces demandées par ma fillotte, cela a remit mes neurones en position cogitation intense, voilà donc ce qui en est sorti :

Très très extensibles, donc taille unique, ça, c’est pratique, 26 cm de long mais on peut les faire plus courtes, du coup vous n’utiliserez qu’une pelote au lieu de deux de cette laine que j’ai utilisée pour la première fois : la Malabrigo Silky Merino, ici couleur Cape Code Grey. Vraiment très douce et légère, géniale sous les doigts à tricoter et à porter !

N’ayez pas peur des torsades, elles sont trompeuses…..ce sont des faussaires hihi ! Elles n’en ont que l’apparence !

Vous pouvez aussi les faire plus longues pour utiliser les 2 pelotes….

Elles pèsent 52 grammes.

Augmentations pas tout à fait classiques pour le pouce, allez, on s’amuse un peu !

Bientôt, ma Fleur n’aura plus les doigts gelés dans le petit matin parisien et moi, je ferai bien de m’en faire une paire.

Et pour celles qui ont chaud, ça peut être une idée de cadeau pour Noël prochain, heu…ben oui, quoi, il y en a qui ne font pas comme moi, elles engrangent tout au long de l’année, ça, j’admire, je rêve de le faire et j’en suis totalement incapable…

Le modèle Plaisance est disponible en français et en anglais sur Ravelry ou directement ici : 3,00 €.

Piano

Certaines d’entre-vous le savent, d’autres pas….Mon vrai job (à part tricoter et faire de la couture, heuuuu, ça, j’avoue que cela fait bien longtemps que je n’ai pas réellement touché mes petites bêtes à coudre, mais cela va sûrement revenir, hum, hum) se passe dans le monde de grosses bêtes majestueuses qui sont toutes dociles quand je les promène comme d’autres promènent leur compagnon chien ou chat ou chèvre ou autre bestioles à poils :

pardonnez la qualité paparazzi de la photo….

Mais, mais, mais, elles peuvent devenir redoutables, voyez plutôt !

The Piano. .||.|.||.|.|.||. from Matthew Brown (Matty Brown) on Vimeo.

mille mercis pour tous vos commentaires si élogieux au sujet de mon sac et gilet du précédent billet ! Je précise que sur les photos, le gilet était déjà passé à la torture du lavage et séchage….

Je suis en train de vous préparer le tuto du sac et laissez-moi un peu de temps pour mettre au point correctement mon gilet (quelques modifs, calcul des tailles et traduction en anglais…..) et ouiiiiiiiii, je n’oublie pas le Picpus, arghhh, mais j’ai garçon 2 sous la main à la maison pour quelques jours, il pourra faire le photographe, et oui, cela ne tient presque qu’à ça, il me manque des photos que je ne peux faire seule et que chéri n’a pas le temps de faire……………

 

Défi 13 # 4

Couleurs pastels acides, vache de vacherie !

Que faire de ce thème ? Mouuuuhhh, alors c’est parti pour cogitation, moult essais en tout genre, Pénélope partie assurée, baaahhhh, virée et revirée chez mon dealer d’Avignon, couleurs boarf ensemble………Vide…………Syndrôme de la page blanche………… mamamia, vais-je survivre à ce truc ? Allez cocotte, faut pas se laisser abattre par un défi pareil, coup de pied au cul et hop, on laisse tomber les aiguilles et on saisit son super crochet de la muerte et à l’attaque !

Sac fait en totale impro évoluant au fur et à mesure, tout en coton de Katia, le Cotton 100% associé à du Dégradé Sun, crochet 3,5.

J’avoue que une fois parti, le crochet est monté à toute vitesse !

Tout doublé, j’ai fait un sac dans le sac, gni ? Ben voui, c’est logique, dans le crochet, y’a des trous, donc voir l’envers de la doublure par les trous, c’est moyen bof, z’êtes d’accord ?

Donc sac en tissu beau américain et doublure en extérieur en bête toile fine écrue que j’ai entoilée (heu, beau tissu entoilé aussi). Pas de coutures visibles, Je vous explique comment faire dans ce cas :

Pièces du sac : un fond rond, un rectangle hauteur du sac et longueur correspondant au tour mesuré sur le bord haut du sac crocheté.

Pour la partie intérieure du sac tissu, plier le rectangle en 2 et le coudre sur sa hauteur. Coudre 2 fils de fronce sur l’un des bords pour l’adapter au fond de sac rond, les coudre ensemble.

Pour la partie extérieure du sac tissu, faire la même chose mais laisser une ouverture dans la couture de coté du rectangle.

Mettre le sac intérieur dans le sac extérieur en faisant correspondre la couture coté de chacun des sacs endroit contre endroit et coudre tout autour en haut. Retourner le tout par l’ouverture laissée sur le sac extérieur, et fermez cette ouverture par une couture invisible à la main (hahem, ouich, je sais, cela ne se voit pas, mais ça, c’est mon coté maniaque…)

Pour celles qui veulent, vous pouvez vous amuser à faire une poche intérieure passepoilée, il faut évidemment la réaliser avant de tout coudre (je l’ai faite à 5 cm du bord haut en sachant que j’ai compté 1 cm de valeur de couture).

Sac en tissu cousu aussi à la main en points invibles.

Fait 4 anses identiques, fixées par des rivets de crotte de bique (des Prym pour ne pas les nommer) à poser à la pince et qui se transpercent une fois écrasées, je leur ai fait la peau en les oignant de super méga colle et yeeeees, tout tient  et j’ai l’illusion d’avoir de beaux rivets de pro !

Mais voilà, je ne voulais pas en rester là, trop simple (mazo, moi ?), fallait absolument un truc pour accompagner mon sac (heu en fait, je n’avais strictement rien à assortir avec….) donc voilà, j’ai créer un gilet en godron, top-down, empiècement en rond en Cotton 100 % aussi. C’est un proto, j’ai quelques améliorations à faire et je voudrai le refaire dans une belle laine de luxe comme Madelinetosh que j’aime que j’adore que je vénère !

Info : Le Cotton 100 % de Katia passé à 40 ° puis au sèche-linge rétrécit à mort…… je sais, je suis une kamikase girl question machine à laver……….

Alors ? il vous plait mon sac kitch ?

Et maintenant, z’avez plus qu’à faire une petit tour pour voir ce que les autres superstitieuses ont trouvé comme idée pour honorer ce vendredi 13 !

J'aime

Le chocolat noir, très noir

Le noir

Le blanc

Le café, noir lui aussi et surtout sans sucre

Le gris

Le thé aussi et sans sucre aussi

Le bleu

Le bourgogne

La haute montagne où il n’y a presque personne

Le champagne

Nager sous l’eau

Les oursins

Les huitres

Le poisson crû

Tricoter à 5 h du matin

La bière

Dessiner

Hypérion (tiens, je le relirai bien), Dune, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques

La laine

Boire l’eau des torrents

Harold en Italie de Berlioz

Mettre la musique à fond et danser

Dancer in the Dark

Créer

C.R.A.Z.Y

Le jambon-beurre mais que parisien

Blade Runner

Rester 2 h devant un tableau

Zenzile

Iceberg

Dormir dehors

CocoRosie

Porter des talons überclass avec un jean cradoc

Les Tontons Flingueurs

Bach

Diva

Cul de Sac

Rouler mes clopes

Les Nouvelles de Pirandello

L’anarchie

Et tous ceux qui ont comme un grain de folie et aiment le risque…………………

J’ai eu le privilège de faire partie de quelques personnes qui ont eu le manuscrit d’un livre qui vous emporte dans un tourbillon : La Nuit etc. écrit par un ami très cher qui a son grain de folie lui aussi …..

Si cela vous tente, que dis-je, cela doit vous tenter, si si si !!!….. Vous pouvez souscrire à ce livre (et lire des extraits) que j’ai dévoré d’une traite, road movie souvenir, un peu barré, fort comme son auteur, en quête perpétuelle, comme son auteur, un vrai plaisir à lire comme  partir dans une conversation métaphysique  jusqu’au milieu de la nuit avec son auteur !

Philippe, si tu me lis, j’ai vraiment hâte d’avoir ton livre en vrai de vrai dans mes mains ;-)))) Longue vie à ton écriture (et à toi aussi !)

 

J’aime

Le chocolat noir, très noir

Le noir

Le blanc

Le café, noir lui aussi et surtout sans sucre

Le gris

Le thé aussi et sans sucre aussi

Le bleu

Le bourgogne

La haute montagne où il n’y a presque personne

Le champagne

Nager sous l’eau

Les oursins

Les huitres

Le poisson crû

Tricoter à 5 h du matin

La bière

Dessiner

Hypérion (tiens, je le relirai bien), Dune, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques

La laine

Boire l’eau des torrents

Harold en Italie de Berlioz

Mettre la musique à fond et danser

Dancer in the Dark

Créer

C.R.A.Z.Y

Le jambon-beurre mais que parisien

Blade Runner

Rester 2 h devant un tableau

Zenzile

Iceberg

Dormir dehors

CocoRosie

Porter des talons überclass avec un jean cradoc

Les Tontons Flingueurs

Bach

Diva

Cul de Sac

Rouler mes clopes

Les Nouvelles de Pirandello

L’anarchie

Et tous ceux qui ont comme un grain de folie et aiment le risque…………………

J’ai eu le privilège de faire partie de quelques personnes qui ont eu le manuscrit d’un livre qui vous emporte dans un tourbillon : La Nuit etc. écrit par un ami très cher qui a son grain de folie lui aussi …..

Si cela vous tente, que dis-je, cela doit vous tenter, si si si !!!….. Vous pouvez souscrire à ce livre (et lire des extraits) que j’ai dévoré d’une traite, road movie souvenir, un peu barré, fort comme son auteur, en quête perpétuelle, comme son auteur, un vrai plaisir à lire comme  partir dans une conversation métaphysique  jusqu’au milieu de la nuit avec son auteur !

Philippe, si tu me lis, j’ai vraiment hâte d’avoir ton livre en vrai de vrai dans mes mains ;-)))) Longue vie à ton écriture (et à toi aussi !)

 

Petit excercice à deux

Quand Mademoiselle C m’a proposée de tricoter ensemble un joli châle tout simple et facile, j’ai immédiatement dit oui ! Je venais de recevoir la laine que je lui avais achetée, c’était l’occasion idéale pour l’essayer :

Lumière Yarns, Blue Faced Leicester 2 ply

colori Acier

100 gr : 360 m

Quant à elle, Mademoiselle a choisi dans la même laine la couleur confetti qui porte si bien son nom !

Voici donc le fameux châle Shaelyn de Leila Raabe, modèle payant disponible sur Ravelry (ne me demandez pas de le traduire, je suis déjà très en retard pour d’autres traduction et je n’ai pas du tout du tout le temps en ce moment…)

Aiguille n° 4,5 pour le mien et cette couleur ! Houuuuu cette couleur, je suis in love !

quel bonheur d’avoir ceci sur les aiguilles, pas besoin de réfléchir, cerveau mis en mode automatique, j’adore, cela me repose de mes essais frénétiques pour le prochain Défi 13 qui a bien du mal à m’inspirer…

J’ai pu rajouter une cinquième répétition de la grille, tout en flippant et surveillant ma pelote du coin de l’oeil,  je n’avais aucune envie de défaire la bête si la laine venait à manquer pour l’achever, vous comprenez ça, j’en suis sûre ! Mais, mais, mais cette laine a été parfaite sous tous les angles, j’aurai même pu rajouter 2 rgs au motif final …

Ce KAL fut réalisé à toute vitesse, nous sommes trop fortes héhé !!

Je suis heureuse d’avoir tricoté en duo avec ma si chouette et douée Mademoiselle C, et d’avoir ainsi testé sa laine si jolie et je vous assure que je ne vais pas en restée là, lisez ceci et vous comprendrez !