Un petit dernier

Tout change et tout reste identique, oui, oui !
Juste pour vous dire que j’ai récupéré mon nom de domaine cleonis.com, ce blog sous wordpress.com est terminé, il faudra maintenant venir me voir sous cleonis.com.
Tous ceux qui se sont inscrits à ce blog devront recommencer, il n’est pas possible d’emporter ses suiveurs avec soi !
Suivez le fil RSS car je ne suis pas sûre que mon widget d’inscription soit vraiment au point, je n’ai pas testé…

IMG_2863Je vous attends !

 

Défi 13 # 5

Pas de bug, bien, bien, mes redirections sont bonnes hihi !

Bon, ce n’est pas le jour de parler webmastering, mais plutôt jour de bleu, d’eau, de pluie, de rivière bordée d’arbres, comme on veut !

J’ai choisi le bleu tout court, un de ceux qui font penser aux mers du sud, c’est plus inspirant que la pluie grisailleuse, non ?

J’ai utilisé ceci :

Une petite merveille de laine, une douceur à tomber, à se lover dedans en regardant la pluie tomber…Je l’ai achetée il y a des lustres chez Sandra de l’Echappée Laine (d’ailleurs si tu me lis, je serai heureuse de savoir ce que tu deviens !).

Bizarrement, cette tuerie en pelote est devenue ma laine maudite, j’ai commencé avec moult projets qui n’ont jamais rien donné, toujours défaits et finalement reléguée dans une boîte, il a fallu ce défi pour la retrouver et trouver en 5 minutes le projet idéal !

Un Petra lui va comme un gant !

Difficile de rendre son exacte couleur bleu turquoise, bouhhh

Je le porte à même la peau, c’est aussi doux qu’un sweet en velours, mmmmm….

Evidemment, vous avez un œil sagace, il ne vous a pas échappé que j’ai légèrement modifié ce pull, c’est plus fort que moi, ahem…

Voici mes modifs : corps rallongé en rajoutant des diminutions : tous les 8 rgs 6 fois, faire 8 rgs droits, puis les augmentations pour l’évasement vers les hanches :  à 7 mailles des marqueurs de coté : tous les 5 rgs 4 fois, faire 5 rgs droits.

j’ai rabattu 4 mailles au centre des cotés puis tous les 2 rgs : 1 fois 2 m, et 2 x 1 m. J’ai continué à faire des dim mais à 2 m des bords (là, c’est tricoté en aller et retour, même chose pour le devant) :

à droite : k2, SSK  à gauche : s’arrêter à 4 m de la fin du rg, k2tog, k2. et ce tous les 4 rgs 2 fois.

côtes 2/2 avec des aiguilles n° 4 en répartissant 8 augm sur le premier rg et en commançant par k3, p2, k2…..et finir par k3, et en continuant les dim comme ci-dessus tous les 2 rgs jusqu’à avoir « mangé » 2 m envers et 2 m endroit….Vous me suivez  ? Une fois ces dim terminées, continuer droit et rabattre au 17 ème rg.

J’ai ensuite relevé 60 m toujours aig 4 le long des cotés, fait 6 rgs droit, rabattu au 7ème rg.

Des manches bien longues, chez moi, c’est tout ou rien, soit manches 3/4 soit trèèèèès longues !

première dim de manches après 8 rgs, ensuite tous les 14 rgs 3 fois et tous les 20 rgs 2 fois, faire encore 20 rgs, finir par 19 rgs de côtes 2/2 aig n°4 en répartissant 4 augm au premier rg, rabattre au 20ème rg.

Je ne le voulait pas trop moulant, mon échantillon est le même mais comme la plus petite taille est un 32  » (81,28 cm) de buste et que je fais un 31 « (78,74 cm), cela va parfaitement !

J’ai carburé comme une folle car commencé mercredi dernier dans la soirée, mais cela ne m’a pas empêché de faire un petit dessert dimanche (chose exceptionnelle, je ne cuisine plus ou presque plus depuis que les loustics ne sont plus at home !), je vous donne la recette, c’est issu d’un petit livre que j’affectionne : Petites Crèmes d’Isabel Brancq chez Marabout

Crème au chocolat :

pour 6 personnes, attention, à faire la veille !

25cl de lait

25 cl de crème liquide épaisse

3 jaunes d’oeufs

60 g de sucre

150 gr de chocolat noir (je prends du 86 %, huuuuuuu)

1 feuille de gélatine (bio, c’est mieux)

porter lait et crème à ébullition dans une casserole.

Mettre la feuille de gélatine dans de l’eau froide.

pendant ce temps, battre (au batteur, cela va plus vite et cela mousse bien) les jaunes d’oeufs et le sucre.

verser d’abord un peu de mélange lait/crème chaud dans les oeufs/sucre, mélanger vivement en même temps pour éviter la coagulation des oeufs, puis tout verser et remettre dans la casserole sur feu moyen/doux (j’ai une plaque induction, je mets sur 4 en mélangeant tout le temps et en surveillant à mort, c’est comme une crème anglaise, faut pas se laisser distraire par quoique ce soit !), arrêter quand ce mélange deviens plus épais.

Faire fondre le chocolat (bain-marie ou cro-onde comme on veut), mélanger le chocolat à la crème anglaise plus riche tu meurs, bien bien mélanger, il faut qu’elle devienne marron foncé et enfin la gélatine essorée.

Verser tout ce binz dans vos ramequins préférés (j’aime bien les verrines porte bougies du suédois) et mettez au frais.

Le lendemain c’est comme si vous mangiez une petite crème au chocolat de Madame La Laitière, en mieux cela va de soi !

Fallait bien ça pour se réchauffer le moral rien qu’à l’idée de se dire que ce serait bien d’aller à la piscine faire 1 km deux fois par semaine…………………….

Filez voir maintenant les autres qui se baignent dans le bleu !

Attention…

Mon blog va être hors service quelques temps (deux ou trois jours je suppose), en effet vouloir être le plus libre possible sur internet occasionne quelques ratés quand on s’y prend à la dernière minute comme moi, hum, hum…

Changement d’hébergeur car je migre vers wordpress.org, donc un peu de patience… le temps que cela se mette en place !

Vous devrez revenir me voir sans attendre de newsletter, vos inscriptions vont devenir aussi obsolètes, il faudra recommencer, désolée !

Donc à bientôt, j’espère pouvoir être d’attaque pour le prochain défi 13 !

My blog will be out of order for a few days, I’m moving for another host, so if you’ve subscribed to my newsletter, you will have to do it again, I’m sorry !

Edit : Vous pourrez normalement toujours me trouver ici : http://www.cleonis.wordpress.com (si tout marche comme je le pense…hum…)

You can ( if everything works well, hem, hem…) always find me at this URL

 www.cleonis.wordpress.com

Non, non, non…

…Je ne vous ai pas oubliés…Oui, je sais, une saison entière sans billets…J’exagère vraiment, mais enfin, l’été n’est guère propice pour moi pour passer du temps sur la blogo, le boulot est intense et la rentrée, n’en parlons pas…Bon, je ne peux pas dire que maintenant cela se calme, mais j’arrête aussi de procrastiner (je suis spécialiste en la matière), hum, hum…

je voudrai rassurer celles qui attente mon gilet en godron, il va arriver, promis, juré, craché ! Je suis dans le calcul de laine nécessaire pour chaque taille et je vous avoue que ce n’est pas de la tarte…

Et aussi pour le pull Picpus, je l’ai entièrement refait d’une autre façon, sans aucune couture en top-down, cela évite des tas de fils à rentrer et sur des points très aérés, cela est un réel bonus !

En attendant, pour vous faire patienter, je vous présente ma dernière création, un châle tout léger en  Holst Garn Coast (j’adore cette qualité, toute douce, légère comme une plume, de très jolies couleurs, elle passe à la machine et les pelotes sont très généreuses en métrage pour un prix vraiment raisonnable !)

Il est tricoté de gauche à droite et si vous savez maîtriser les rangs raccourcis, pas besoin d’être experte pour le réaliser, j’ai détaillé pratiquement tous les rangs….

Voici un lien très très pratique et très bien fait pour comprendre les rangs raccourcis, vidéos réalisées par Astrante ; dans ce châle j’ai utilisé la méthode « wrap & turn », vous la trouverez en parcourant sa liste, profitez-en pour parcourir son site que j’aime beaucoup ! (Grand merci à toi au passage pour l’autorisation !)

2 pelotes de 50 gr de Holst Garn Coast , soit environ 700 m
aiguilles 3,75 mm.

4,00 €

 

Je reviens très vite pour vous montrer tout ce que j’ai tricoté cet été, j’ai quand même eu le temps de tenir mes aiguilles, sur les plateaux de concert entre autres lieux !

Échappée belle

Aaaaahh, comme cela fait du bien de changer d’air une semaine !!

Petites vacances pour recharger les batteries avant d’attaquer la saison intense des concerts de l’été, mais attention, pas oisives, vous allez voir :

Tout d’abord, shopping laine obligatoire, premier furetage dans la très jolie boutique Lil Weasel et ravie de cette rencontre avec ses adorables tenancières, ainsi qu’avec Marie du fameux blog Aime comme Marie qui m’a reconnue tout de suite, trop drôle !

Il y a un très joli choix de laines, présenté par couleurs et c’est à tomber, on ne sait plus où donner de la tête, tout est tellement tentant !!

Mais (à part 2 écheveaux bleu clair de baby alpaca chunky), je ne suis repartie qu’avec du naturel car une aventure m’attendait quelque part à Montmartre…

Munie de mes écheveaux (un de soie de DyeForYarn, 4 de 220 Wool de Cascade et 2 de socks de Malabrigo), d’une paire de gants en caoutchouc, je grimpe les escaliers d’un petit immeuble parisien comme je les aime et hop ! Autre rencontre avec Caroline, passionnée comme vous le savez sûrement par les couleurs et les teintures maison, pour celles qui ne connaissent pas encore, faites un tour sur son blog Knit Cats, vous comprendrez.

Quelle découverte ! Cela me fascinait depuis un moment, déjà émerveillée par toutes ces laines teintes à la main et très tentée de me prêter à cette expérience grâce à Clothogancho  (je suis en transe dès que je vois ses couleurs issues de potions magiques…)

Donc initiation à l’indigo, drôle de truc de voir la couleur évoluer sous les yeux dès que l’écheveau est sorti du bain, c’est fascinant, cela sort vert plutôt pétard et vire par des phases incroyables de couleurs éphémères avant de finir indigo, je n’arrêtais pas de sortir mes écheveaux de lui mixture pour regarder ce spectacle !

Un petit aperçu, juste 2 secondes entre les 2 photos…

Nous avons fait 2 bains, l’un indigo seul et l’autre au fer, je vous promets que c’est beurk, bouillasse bizarre et qui empeste !

La laine est un peu torturée…

Voici un écheveau sorti du bain indigo et qui doit être longuement rincé (trèèèèès longuement) :

Ah ! Un immense merci à toi, Caroline pour cette découverte, je n’ai qu’une seule envie : recommencer, bidouiller les couleurs, trafiquer les poudres, argh…..

Voici donc le résultat :

de gauche à droite : la soie (dernier bain d’indigo, donc clair), la sock au fer (c’est plein de nuances) et les Cascade, je suis trop fière d’avoir réussi à faire toutes ces nuances hihi ! (Les couleurs sont un peu altérées sur cette prise de vue).

La 220 Cascade vue de près.

Et la Malabrigo Socks !

J’ai aussi tricoté, j’avance pour mon gilet à godron, je l’ai refait en taille 3 mois car je vais le proposer de la taille bébé à la taille XXL, j’ai du pain sur la planche coté calculs !

et voici le bleu porté, il fut réalisé pour l’anniversaire de ma nièce Pauline :

J’ai aussi crocheté : impro pour un petit sac en coton très agréable à travailler et qui vient du Brésil, c’est ma chouette copine Marianne qui me l’a rapporté ! Le sac est doublé en suédine.

Et pour en finir avec le tricot et crochet, je vous informe que notre prochaine séance tricot et blablatage aura lieu le :

Venez nombreuses !!

Maintenant, une info pour les amateurs de théâtre, ma fillotte, Fleur et ses compagnons des planches, vont jouer leur première création :

Allez-y nombreux aussi, ils ont besoin de soutien !

Puis pour le fun (âmes sensibles, attention !), un petit clip où elle tient un rôle, brrrrrrr :

Addict !!

Un week-end dans la campagne lubéronnaise m’a rendue addict ! Et oui, je suis devenue une obsédée du granny, argh…

La responsable est ma muse de la pampa, cette chère chère Clothogancho, si douée pour crocheter toutes sortes de fils, pour mélanger les couleurs et surtout pour les créer, aaaahhh, son atelier, ses bocaux remplis de mixtures mystérieuses qui murissent au soleil, ses jolies pelotes qui remplissent des tas de boites….Gniiii, je voudrai passer mes journées au milieu de tout ça !!!

J’avais, dans ma besace à tricot, des pelotes de Darling de Katia, une laine plutôt destinée à faire des chaussettes qui est tout en dégradé, et bien au lieu d’habiller mes pieds, elle a fini en une multitude de petits grannys assemblés les uns aux autres pour faire une veste à la Sophie Digard pour le film Bright Star, bon évidemment pas aussi petits que les siens, j’étais beaucoup trop impatiente de l’avoir sur le dos hihi !

les miens sont fait de 2 tours, commencés sur un anneau magique et crochet n° 2,5.

Un grand granny au milieu du dos pour faire diversion.

Ne me demandez pas combien j’en ai fait, je n’ai pas compté….

Je voulais faire la bordure (1 rg de mailles chainettes crochet n° 3, puis avec le crochet n° 2,5, 1 rg de mailles serrées, 1 rg de brides. Pour les manches, j’ai rajouté 1 rg de trous-trous : * 1 bride dans une bride du rg précédent, 1 maille en l’air, sauter une maille et recommencer depuis *) en Coast de Holstgarn, un mélange laine/coton tout doux mais beaucoup trop fragile pour cet emploi, il faut en effet penser que l’on peut s’accrocher facilement avec cette veste, j’ai finalement opté pour une laine baby de Bouton d’Or que j’avais en stock.

Vous comprendrez maintenant la raison de mon silence prolongé…

J’ai aussi refait une veste en test, cette fois en Cascade 220. Il y aura bientôt la fiche en vente, version été en coton et version temps froid et humide en laine.

Je bosse aussi sur un autre test (cela va réjouir certaines, hum, hum), je refais un Picpus pour être bien sûre de mes calculs… Et aussi sur 2 créations de châle…..

Maintenant, je vais répondre au tag de Clothogancho, je pourrai dire que comme elle, je suis super avare de mon temps, que quand j’en reçois, je dis que oui, je vais essayer de jouer et pfffff, le temps passe, file, glisse et me manque !!

Allez zou !

1) Êtes vous toujours satisfaite du résultat de votre tricotage ?

Oui, car quand c’est moche, je le vois illico et je défais tout !

2) Etes-vous parfois déçue au point de vouloir tout détricoter et refaire un autre modèle ? Pourquoi ? Est ce la couleur ? La laine ? La réalisation ? Trop petit ? Trop grand ?

Cela a dû m’arriver quelquefois, je ne suis jamais réellement déçue quand il est terminé, mais comme lorsque je me fais des vêtements en couture, je les mets une fois ou deux et ils restent sur leur cintre des lustres, je finis par les donner à ma fille ou ma mère, la raison n’est pas qu’ils ne me plaisent pas, mais j’en ai….beaucoup, ahem….Par contre, si, c’est arrivé une fois avec mon pull Wisteria, il faisait toujours des plis au niveau de la poitrine car j’ai changé (plus fort que moi…) la coupe, je l’ai fait près du corps et pas fait de rangs raccourcis pour un tombé bien placé du buste, malin ! Je ne l’ai pas défait, mais mis au placard au moins deux ans et il a fini par être donné…

3) Portez-vous toujours vos ouvrages ou finissent ils parfois au fond du placard, et dans ce cas pourquoi ? Comment évoluent ils au fil du port, au fil des lavages ?

Le début de réponse à cette question rejoint la précédente.

Leur évolution dépend évidemment de la laine, il y a deux ans, j’ai tricoté un gilet de Kim Hargreaves, le Béa et j’ai fait la bêtise de le faire en Partner 3,5 de Phildar que j’avais en stock, là, je pleure car ce gilet est tout mignon, je l’adore mais cette laine est une vraie cata, elle fait des bourres de partout, particulièrement aux endroits de frottement comme sous les bras, même mon rasoir à laine n’y vient pas à bout…Je pense à m’en refaire un, mais cette fois, vu le boulot, je choisirai une belle laine…

4) Faites-vous toujours un échantillon ?

Heuuu, pratiquement jamais et de toute façon, mon échantillon ne correspond jamais, jamais, jamais à mon tricot final, allez comprendre…Je sais à peu près d’instinct le nombre de m que j’aurai et si cela n’est pas tout à fait juste par rapport au modèle, je m’adapte….

5) Finalement, optez-vous pour certaines laines dont vous commencez à connaitre le comportement afin d’éviter les mauvaises surprises ?

Je commence à bien connaitre les laines et leur comportement, donc selon le résultat que je veux obtenir, j’oriente mon choix, mais il y a toujours des surprises, rarement mauvaises j’avoue quand on tape dans la qualité, savoir que parfois, il ne faut pas faire de blocage ou alors, très léger (comme pour ma veste au crochet, j’ai juste un peu lissé doucement mes grannys à la main).

C’est aussi une question de goût, il y en a que je n’aime pas, même si elles sont belles et d’autres à priori moches qui finalement donnent de bons résultats…

Mais mon rêve est d’avoir les murs de mon atelier tapissés de pelotes, d’écheveaux en tous genres teint à la main, toutes ces couleurs m’émerveillent…J’avoue que je commence à avoir un stock intéressant, hihi !!!

Et pour finir ce long billet, je vous annonce qu’une soirée tricot est organisé par ma nouvelle chouette voisine dans sa jolie librairie anglaise :

c’est au 157 rue Carreterie à Avignon (juste à coté de mon magasin de piano pour celles qui connaissent), n’hésitez pas, elle est adorable et pourra vous parler des laines d’Islande où elle a vécu !

Au vert

Un petit week-end dans la campagne provençale m’a permis de prendre en photo un petit gilet tombé de mes aiguilles il y a déjà quelque temps.

L’année dernière, j’ai complètement craqué sur un abonnement de 3 mois au club de ma laine chérie : Madelinetosh, un vrai bonheur, l’impression de recevoir un cadeau à chaque fois que mon gentil facteur franchit ma porte, hihi !

À chaque fois, ce fut la surprise pour les coloris car lors de cet abonnement, on choisit une gamme de couleur (denses, naturelles ou claires), on sait seulement la qualité de laine qui arrivera…

J’ai donc reçu parmi d’autres, 3 écheveaux de Sport, couleur Jasper spécialement teinte pour le club, wouahhhh, elle est introuvable maintenant ! C’est un vert mâtiné de bruns clairs et de turquoise, trop trop joli et ce que j’aime, c’est que selon la lumière, les couleurs de Madeline vibrent et sont changeantes, vous avez donc droit à toute une série de photos !

À l’ombre :

Au soleil :

Gilet Vanadium de Lisa Mutch
3 écheveaux de Madelinetosh Sport
aiguilles circulaires n° 3,75

Cerise sur le gâteau pour les réfractaires à l’anglais : version française disponible !!!

Un vrai pied à tricoter, mes manches sont plus courtes car pas assez de laine…

Vous avez peut-être remarqué de jolies petites breloques dans mes cheveux et à mes oreilles, il s’agit de ravissantes créations de Lucie Tales, fille adorable bourrée de talent, qui réalise tous ses bijoux elle-même, j’ai là aussi craqué sur ces boucles :

Et ces épingles à chignon (ben voui, mes cheveux poussent et ils réclamaient à grands cris de quoi les habiller, hum, hum) :

Bannière de Lucie Tales

Je vous recommande chaudement de faire un tour sur son blog et du coup, de lire son article de jeudi qui défend la place des vrais créateurs dans la boutique Etsy qui commence à être envahie de pseudos-trucs sortis d’usine….

Bon week-end à tous et moi, je refile à la campagne !